La jubarte est l’autre nom du mégaptère ou de la baleine à bosse. On parle le plus souvent de la baleine à bosse ou de la baleine joyeuse dans les reportages télévisés, ou écrit… Cet animal fait parti de la famille des mammifères et plus précisément des cétacés. Elle vit dans toutes les mers, elle se goinfre de krill (crevettes) et de petits poissons dans les eaux de l’Antartique puis passe l’hiver dans l’Atlantique ou dans le Pacifique. La femelle met bas des baleineaux de 4 à 5 mètres et de 1300 kg. Sa technique de chasse est de faire remonter ses proies à la surface qu’elle encercle en faisant jaillir des bulles avant de surgir la gueule béante vers la surface. Elle se balade soit en solitaire, par deux ou par bande. Elle mesure en moyenne 17 mètres de long et pèse dans les 30 tonnes. Ce qui la caractérise, c’est la disproportion de ses nageoires pectorales mais aussi les performances résident dans ses chants, elle chante et ses hymnes sont parmi les plus mélodieux et les plus complexes du règne animal qui séduisent les hommes…

04-1

Depuis 1972, la jubarte coule des jours heureux grâce au mouvements de défense de la nature. Mais depuis peu certains pays font pression sur la commission baleinière internationale pour reprendre la chasse à la baleine, par exemple l’Islande. La Norvège et le Japon tuent des baleines pour des « raisons scientifiques ». La Baleine à bosse reste aujourd’hui vulnérable.

La jubarte est la plus communicative d’entre-elles par son chant, son élégance, son dynamisme et la plus chaleureuse. On a tous en nous un animal qui sommeille dans lequel nous nous identifions dans une autre vie, moi, c’est la jubarte !

Vous pourrez vivre au jour le jour l’évolution des baleines dans leur milieu naturel.

Pour visionner une jubarte avec son baleineau avant qu’elle ne disparaisse : 

 

Crédits photos : Pierre Follin